Rechercher dans ce blog

dimanche 27 août 2017

La destitution de Trump provoquerait une guerre civile aux USA, selon son ex-conseiller

L'ex-conseiller de Donald Trump Roger Stone a déclaré dans une interview, accordée au journal américain TMZ, que dans le cas où le Président américain serait destitué, le pays ferait face à une insurrection jamais vue auparavant. D'après lui, ceux qui n'ont pas voté pour Donald Trump lors de la présidentielle doivent accepter leur défaite. Dans le cas inverse, les États-Unis plongeront dans le chaos: 
© Inconnu
Roger Stone
« Essayez de le destituer. Juste essayez. Vous aurez dans ce pays une telle montée de la violence, une insurrection que vous n'avez jamais vue auparavant... Les deux parties sont lourdement armées ».

Roger Stone estime que tout homme politique, qui votera pour la destitution de Trump, « mettra en danger sa propre vie ».

« Laissez-moi être clair: je ne défends pas la violence, je la prédis », a-t-il expliqué.

À la question de savoir s'il voulait dire que la destitution de Trump provoquerait une guerre civile, Stone a répondu:

« Oui, c'est ce que je pense qu'il va se passer ».

Les opposants politiques de Donald Trump évoquent de temps en temps la question de sa destitution. Auparavant, deux représentants américains, Brad Sherman et Al Green, se sont fait remarquer avec leur initiative portant sur le lancement d'une procédure de destitution du chef d'État américain, l'accusant de mettre des obstacles à l'enquête menée sur la prétendue ingérence russe au cours de l'élection présidentielle aux États-Unis. 







Source

Sputniknews

Sott

samedi 12 août 2017

Chroniques de la 3ème guerre mondiale




"Le président américain a une nouvelle fois fait savoir à Pyongyang qu'il n'hésiterait pas à faire usage de la force armée dans le cas où la sécurité des Etats-Unis serait menacée.

L'escalade verbale entre Washington et Pyongyang se poursuit. «Les solutions militaires sont maintenant complètement en place, prêtes à l'emploi, si la Corée du Nord se comporte imprudemment. J'espère que Kim Jong-Un trouvera une autre voie !», a déclaré Donald Trump le 11 août, sur Twitter"....




"D’après des médias, le discours de Donald Trump promettant le «feu» et la «colère» à Pyongyang rappelle de manière «effrayante» celui d’Harry Truman après le bombardement d’Hiroshima.
Plusieurs médias occidentaux ont remarqué une ressemblance entre la rhétorique agressive de Donald Trump au sujet de la Corée du Nord et le discours du Président Harry Truman lors duquel il annonçait le bombardement atomique d'Hiroshima"....

Les habitants de l'île de Guam se préparent pour une attaque nucléaire de Pyongyang

"Face aux menaces de Pyongyang de frapper les bases militaires américaines situées sur l'île de Guam, le gouvernement américain a publié vendredi un guide de survie pour préparer les habitants de l'île à une éventuelle attaque nucléaire.

Le département d'État américain a publié vendredi sur son site Internet un guide de survie qui doit aider les habitants de l'île de Guam à se protéger au cas où Pyongyang exécuterait ses menaces de frapper les bases militaires américaines situées sur l'île avec des missiles nucléaires."



"Selon le chef de la diplomatie russe, Moscou espère que «le bon sens l’emportera» dans la crise nord-coréenne. Sergueï Lavrov a noté que la Russie s’inquiétait néanmoins d’un possible conflit dont les risques pourraient être «très élevés».

«La Corée du Nord affirme maintenant qu’elle dispose de tous les droits pour fabriquer l’arme nucléaire, et même qu’elle l’a déjà fait. Mais vous connaissez notre position : nous n’acceptons pas une Corée du Nord possédant l’arme nucléaire», a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov"...


Répondant à une question qualifiée par la suite d'«effroyablement hypothétique», le commandant de la flotte américaine dans le Pacifique a affirmé qu'il obéirait à Donald Trump si celui-ci lui ordonnait d'utiliser l'arme nucléaire contre Pékin.


"La Chine devrait rester neutre si la Corée du Nord lance une attaque qui menace les États-Unis, a annoncé vendredi un journal chinois dirigé par l'État, signalant un avertissement à Pyongyang pour tenter de tirer des missiles près du territoire pacifique américain de Guam."

Par contre "Si les États-Unis et la Corée du Sud effectuent des frappes et tentent de renverser le régime nord-coréen et changent le modèle politique de la péninsule coréenne, la Chine les en empêchera".


"En cas d'attaque nord-coréenne visant le territoire américain, l'Australie rejoindrait les rangs américains dans le conflit, a indiqué le Premier ministre australien Malcom Turnbull vendredi."

"Le dirigeant australien a toutefois réaffirmé que son pays et les Etats-Unis étaient toujours confiants que les sanctions économiques envers le régime nord-coréen le forcerait à abandonner son programme d'armement nucléaire. "Mais bien sûr si la Corée du Nord décide de mettre en oeuvre ses menaces violentes alors bien entendu des conséquences terribles en suivront, il est inutile de minimiser cette évidence", a souligne M. Turnbull.

Le Président américain s'est exprimé en termes forts récemment au sujet des menaces nord-coréennes promettant "le feu et la colère" si Pyongyang mettait celles-ci à exécution. Il a encore assuré jeudi que sa formulation n'était "peut-être pas assez dure"."

Suite:


mardi 8 août 2017

Montage ArboThévoz


Voici mon premier montage avec mon drone DJI mavic pro pour une publicité.